vendredi, décembre 04, 2009

Du choix des prénoms.

Dans l'évangile de Luc, Jean et Jésus recoivent des prénoms différents de ceux qu'ils auraient du avoir à savoir le prénom de leur père du moins c'est ce que l'on peut imaginer en fonction de l'étonnement du choix du prénom de jean fils de Zacharie.

Le prophète Osée a déjà du donner à ses enfants des prénoms durs à porter (Os1, 9:) 8Elle sevra Lo-Rouhama (Non aimée) puis elle conçut et enfanta un fils. 9Et le SEIGNEUR dit :« Donne-lui le nom de Lo-Ammi— c'est-à-dire : Celui qui n'est pas mon peuple —,car vous n'êtes pas mon peuple et moi je n'existe pas pour vous. »

Là on est dans un autre cas de figure, qui est celui de la proximité du salut.

Alors au lieu de s'appeler Zacharie (Dieu se souvient) le fils d'Elisabeth s'appellera "Dieu fait grâce". Dieu peut se souvenir de la détresse de son serviteur qui a une femme stérile et surtout de son peule et lui donner la fécondité. Oui Dieu fait grâce. D'une certaine manière on peut dire aussi qu'à ce moment de l'histoire de l'homme, Dieu se souvient de la détresse de son peuple et de tous les hommes et va envoyer quelqu'un pour les sortir de leur torpeur. En Jean l'attention de Dieu se manifeste.

Si le fils de Marie s'était appelée Joseph, cela aurait signifié "Que Dieu m'ajoute un autre fils".Or Jésus étant l'Unique normalement il ne doit pas y en avoir d'autre après. Jésus ou Josué signifie soit Dieu sauve (ce qui est dit pas l'ange à Joseph) soit Dieu est généreux. or ces deux composantes sont bien réalisées en Jésus.

Si Jésus s'était appelé Joseph, d'une certaine manière sa vocation aurait pu être autre. Certes Jésus comme Joseph suscite
beaucoup de jalousie parmi ses proches, certes comme lui est condamné à disparaître et il possède une robe particulière.Mais si Joseph devient le bras droit de pharaon, la royauté de Jésus sera tout autre.

Si Joseph est celui qui conduit le peuple d'Israël en Egypte, ce qui va lui donner la vie pendant un certain temps, mais le conduire vers l'esclave, esclavage dont Jésus vient nous faire sortir.

Et Jésus fait de nous des hommes libres.

Aucun commentaire: